Site actuellement en français
Identifiez-vous
Créez votre compte
Mon panier
PROMOSProduits COVID-19Offres spécialesZéro DéchetEspace LuxeEspace BioBoutiques cadeaux
Alerte aux poux
Prado-Mermoz.comActualitésLe 1er septembre 2017

Alerte aux poux


Panique à bord ! Mon enfant a des poux ! La vie en collectivité de nos chères petites têtes blondes est une véritable aubaine pour ces petits parasites qui, durant les périodes d'infestation, se répandent à vitesse grand V, passant de tête en tête, de classe en classe, de famille en famille… Et les parents ne sont malheureusement pas épargnés… Mais alors, comment s'en débarrasser ?

Les poux mesurent environ 3 mm et se nichent dans le cuir chevelu. Bien installés, ils vivent 3 à 4 semaines et pondent des œufs qui restent collés à vos cheveux : les fameuses lentes. Avides du sang de leurs hôtes, dont ils se délectent 2 à 4 fois par jour pour des repas d'une trentaine de minutes, ces petits parasites occasionnent des démangeaisons, que les scientifiques appellent pédiculose du cuir chevelu. Plus on se gratte, plus on favorise l'apparition de plaques rouges qui peuvent s'infecter.

En période d'épidémie, pensez à inspecter quotidiennement la tête de vos enfants à l'aide d'un peigne fin. Passés maîtres dans l'art du camouflage, les poux sont difficilement visibles à l'œil nu. Les lentes, de forme ovale et généralement de couleur caramel, adhèrent fermement à la racine du cheveu. On les confond facilement avec des pellicules, mais contrairement à elles, celles-ci résistent au lavage et au brossage des cheveux ! Afin d'éviter toute infestation et contamination de votre entourage, mieux vaut donc les éradiquer le plus rapidement possible !

Les produits disponibles sur le marché (shampoings, lotions, mousses) ne contiennent plus d'insecticide. Les trop nombreuses résistances et contre-indications les ont progressivement fait disparaître au profit de principes actifs présentant une action mécanique : ils obstruent les orifices respiratoires du pou, entraînant sa mort par asphyxie. Pour éliminer les rescapés potentiels, mieux vaut traiter deux fois à 7 jours d'intervalle.

Idée reçue n°1 : les poux sautent

Un pou ne saute pas, il se transmet uniquement par contact rapproché, de cheveu à cheveu… Il se contente généralement d'agripper un cheveu à sa portée. La transmission indirecte (cagoule, foulard…) est plus rare. Le pou quitte rarement la tête de son hôte… sans quoi il survit rarement plus de 36 heures.

Idée reçue n°2 : ils sont favorisés par le manque d'hygiène

Attraper des poux n'a strictement rien à voir avec l'hygiène. Des conflits d'ordre social existent à l'école, alors qu'ils n'ont pas lieu d'être. Dédramatisez la chose et expliquez à votre enfant qu'il n'est pas sale…

Mon enfant a des poux… pas de panique !

Les produits disponibles en pharmacie sont efficaces à condition que l'on respecte scrupuleusement les indications. En cas d'épidémie avérée, soyez sur vos gardes et observez votre entourage. Action… réaction ! Ne vous êtes-vous pas gratté à la lecture de cet article ?

Le Best Conseil du Pharmacien

Pour décoller les lentes après le traitement, trempez un peigne fin dans un mélange constitué à moitié d'eau et à moitié de vinaigre blanc. Peignez ensuite l'ensemble de la chevelure, mèche par mèche, pour en venir à bout.

Le saviez-vous ?

13 : C'est le nombre de lentes qu'un pou femelle peut pondre par jour !